top of page

Prânâyâma : Le Contrôle du Souffle

Selon Patanjali, l'auteur des sutras du yoga, tout comme dans le concept d'Âsana (posture), ce qui importe n'est pas la variété des postures mais plutôt l'essence même de la posture : la stabilité dans un sentiment d'infinité.


De même, il ne liste pas les différents exercices pour contrôler l'amplitude ou la qualité de la respiration, mais fait plutôt la distinction entre une respiration irrégulière, légèrement sifflante (Shvâsa / Prashvâsa) et la respiration yoguique, qui est fluide, ininterrompue et de qualité.


Dans les sutras II.49 et II.50, Patanjali présente le Prânâyâma comme ceci :


  • II.49. Tasmin sati shvâsa-prashvâsayor gati-vic-chédah prânâyâmah.

    • Ceci étant accompli, on expérimente le Prânâyâma, qui est l'arrêt des perturbations de la respiration.


  • II.50. Bâhya- âbhyantara-stambha- vrittir désha-kâla- samkkhyâbhih pari- drishto dîrgha-sûkshmah.

    • La conscience de la respiration est essentielle. Le corps est lent, la respiration naturelle est lente, mais le mental est mobile et fluctuant. Lorsque le mental est centré sur l'écoute de la respiration, cette dernière retrouve son rythme naturel et s'allonge. Il suffit de se laisser respirer pour que la respiration s'allonge d'elle-même.


Dans les sutras II.51, II.52 et II.53, il introduit une quatrième modalité de la respiration, celle qui transcende le plan de conscience où l'on distingue l'inspiration et l'expiration :


  • II.51. Bâhya- âbhyantara- vishaya- âkshépî catu-rhah.

    • Une quatrième modalité de la respiration dépasse le plan de conscience où l'on distingue l'inspiration et l'expiration. Il s'agit d'une respiration yoguique, presque immobile, où le souffle est suspendu avec les poumons à moitié pleins, dans une communion avec le subtil.


  • II.52. Tatah kshîyaté prakâsha- âvaranam.

    • Alors, ce qui cache la lumière se dissipe.


  • II.53. Dhâranâsu cha yogyatâ manasah.

    • Et l'esprit devient capable des diverses formes de concentration.


Ces enseignements, tirés des Yoga - Sutras de Patanjali, nous rappellent la place centrale de la respiration dans la pratique du yoga et notre vie quotidienne.


À très bientôt, Corinne.


Pour conclure, je vous laisse avec une pensée indienne : "L'air tisse l'Univers, le Souffle tisse l'Homme.




Comentarios


bottom of page